Une belle soirée…

#SDL2 – Une belle soirée…

Scènes de lit – Etrebil

Nous nous sommes accordés cette soirée à la gloire de la sensualité…
Le programme est clair. Un bon dîner que je nous ai préparé, un vin blanc doux, légèrement sucré comme nectar enivrant. Mais ce qui nous met déjà dans tous nos états n’est pas le repas…mais ce qui va suivre…

Une bouteille de champagne au frais dont nous savons déjà qu’elle nous suivra dans la chambre. Chambre où nous ne nous embarrasserons plus de vêtements pour le reste de la soirée.
Nous avons réservé cette nuit pour faire ce que l’on fait le mieux tous les deux…une nuit de plaisir et de tendresse, une nuit fantasmée…

Le repas se déroule à merveille. Discussions, rires et regards complices jalonnent ce dîner. Tes lèvres me provoquent déjà. Tu sais comment jouer avec pour me rendre dingue.

Une fois le repas fini, tu files sous la douche. J’en profite pour préparer la scène du jeu…Je sors flûtes et champagne avant d’allumer les bougies et de préparer la musique. L’écrin me semble parfait.

M’allumant une cigarette pour t’attendre, je songe à toi. A toi, de l’autre coté du mur, nue et aguichée par ce début de soirée ainsi que par la suite du programme. Je t’imagine te lavant et commence à rêver d’être une de ses gouttes qui glissent sur ta peau…

Je ne tiens plus, j’écrase cette cigarette, me déshabille et rentre dans la salle de bain. J’ouvre la porte de la douche pour te contempler, trempée dans ta plus belle tenue. Tu lèves les yeux vers moi avant de redescendre pour constater ma nudité et mon excitation qui commence à se voir.
Tu replonges dans mes yeux, un sourire au coin de la bouche, tout en te mordant la lèvre. Tu t’approches et m’attires par les hanches sous l’eau avec toi…

Me collant à toi, je te pousse contre le mur au fond de la cabine. Mon sexe se pressant contre ton ventre, tu sens la fraîcheur de la paroi derrière toi qui tranche avec la moiteur qui t’entoure.
Avec passion et désir, nous échangeons nos baisers. Tes mains ont filé pour attraper mes fesses comme un message d’envie que tu me transmets. Les miennes t’explorent, attrapant ta gorge sans la serrer, passant de ton cou à tes épaules, palpant tes seins ronds, descendant sous tes fesses. Mes doigts y trouvent un passage amenant jusqu’à atteindre l’entrée de ton vagin. Il est déjà chaud, humide et légèrement entrouvert. Je te stimule avant que tu ne me repousses. Suffisamment pour que tu me jettes un regard avant de t’agenouiller face à moi.

Ton intention est évidente! Tu saisis mon sexe à demi-gonflé et fais quelques va-et-viens dessus en me regardant. Tu quittes mon regard pour le porter à mon organe. Tu y déposes quelques baisers d’abord sur son extrémité, puis ta langue se met à danser sur cette zone. Je profite de la douceur que tu fais glisser jusqu’où s’arrête mon gland. Tu poursuis en le léchant sur tout sa longueur. Je suis aux anges, bouillant. Ma tension est presque à son paroxysme…
C’est le moment que tu choisis pour me glisser dans ta bouche. Petit à petit, tu m’avales en entier, comme si j’étais une friandise. La pression de tes lèvres inspirant celle de ton vagin, tu m’offres ta langue comme un cadeau supplémentaire.
J’attrape tes cheveux mouillés pour t’inviter à poursuivre…L’humidité et le cadeau que tu me fais, me font haleter… Tes mains caressent mes fesses et mon bas ventre. Tu es merveilleusement douée. Je suis léché, aspiré, caressé et sucé avec toute la douceur et la tendresse que tu as pour moi!

Extrêmement excité, je te relève et te recolle contre le mur! Mais cette fois j’attrape une de tes jambes que je lève. Je me baisse un peu pour que mon sexe tendu passe sous le tien et quand je remonte, c’est pour entrer en toi! Tu lâches un soupir de bonheur et je commence à te prendre debout dans cette douche. Nous sommes sauvages, excités par l’instant, tes hanches dansent en même temps que les miennes. Tu t’accroches comme tu peux, te calant sur notre élan…

Après quelques minutes, je stoppe nos ébats car cette douche est bien trop petite pour nous. Nous nous séchons rapidement et tu te diriges vers la chambre, seulement vêtue de ta serviette. Mais je te rattrape et tire ta serviette pour qu’elle quitte ton corps. Je te penche en avant, dos à moi et te prend de nouveau debout dans le couloir. Surprise, ça n’en rajoute que plus à ton excitation. Ma main droite caresse ton clitoris passant par dessus ta jambe alors que la gauche maintient tes fesses dans l’angle de nos plaisirs.

Mes hanches vont se cogner à tes fesses plusieurs minutes avant que je ne quitte l’intérieur de ton corps pour t’entraîner vers le lit! Tu t’y allonges face à moi, tes jambes entrouvertes comme pour me réclamer au plus profond de toi. Tes jambes montent sur mes épaules et je te pénètre à nouveau. Tes fesses ne touchent même plus le lit. Nous sommes pris dans une tornade sexuelle. C’est tellement bon…
J’attrape ton joli cul et le soulève un peu plus. Tu en gémis de plaisir, tout comme moi! Nous continuons ainsi notre bal fou, jusqu’à ce que tu sois prise par les tremblement de ta jouissance. Te sentir venir, sous mes coups de reins, m’achève et dans un puissant râle, je répand tout mon plaisir dans ton corps…

Nous nous retrouvons allongés après nos folies à constater que nous avons précipiter notre programme. Je te verse le champagne qui nous attendait et nous trinquons toujours nus sur le lit.
Une fois tes esprits repris, tu me fais par de ton envie de recommencer aussitôt. Je te temporise, il me faut encore quelques instants pour retrouver ma vigueur.
Alors que mes doigts gambadent sur ta peau, une idée me vient pour aguicher tes sens. Je file au salon et reviens un glaçon à la main.
Peu convaincue, tu obtempères en te laissant étendue à la merci de mon expérience inédite.
Je caresse d’abord tes lèvres avec le glaçon, puis le glisse le long de ton cou. Un premier réflexe te contracte puis la surprise passée, tu te détends. Il glisse sur ton torse, grimpant ta poitrine. Il est pareil à mes doigts mais les sensations sont nouvelles. Chaque poil se hérisse agréablement sur toi, tendant ta peau et te faisant frémir. Ton téton se dresse immédiatement sous la glace. La chaleur fait couler de temps à autre une goutte sur tes courbes.

Le cube épouse la forme de tes seins. Dessine la courbe sous l’un d’eux,  le raffermissant et le bombant. Le glaçon est à moitié fondu quand il arrive sur ton ventre. Je le peins avec. Je l’insère dans ton nombril, fait le tour de son contour.
La petite bille, que la chaleur de ton corps n’a pas dissoute, file sur tes cuisses! La glace a disparu, il ne me reste qu’une pellicule d’eau glaciale sur la pulpe des doigts. Je l’applique sur ta vulve. Tu es transpercé par le froid et je te vole un cri. Cette expérience ne t’a pas refroidi mais à exacerber tes sens. Je me redresse et nous trinquons à cette instant!

Nous avons précipité le début de nos ébats, je ne veux pas que ce soit le cas pour la suite. Je veux qu’on  prenne notre temps. Au moins, le temps qu’une bonne partie de ce champagne eût disparu de sa bouteille. Malgré ta réticence, nous convenons que nous ne toucherons pas avant la fin de cette coupe et de la suivante.
Nous discutons de ce que nous venons de faire, de nos fantasmes, de nos envies, tu trépignes et moi aussi. Ton corps nu face à moi, tes doigts indisciplinés que tu gardes sur toi pour éviter de briser notre engagement. Mais ce dernier stipule que l’on ne doit pas toucher le corps de l’autre. Mais tu es libre sur le tien. J’ai envie que tu te sentes libre et en confiance avec moi. Que tu t’abandonne face à moi. Que tes doigts soient les miens que tu veux sur ta peau….

L’idée t’interpelle, te gène dans un premier temps, puis te me sourit d’un sourire coquin et pincé entre tes dents.
Tu t’allonges face à moi, tu poses une de tes mains sur ton ventre et l’autre sur le haut de ta cuisse. Ta main gauche refait le chemin du glaçon à l’inverse, ton nombril, le ventre… Tu attrapes ton sein au moment où l’autre plonge vers ton entrejambe. Tu te couvres puis t’effleures doucement, tes lèvres sont comme les pétales d’une fleur que tu fais éclore du bout de tes doigts…

L’effet est immédiat sur moi, mon sexe se dresse doucement devant la sensualité que tu déploies!

A suivre…
Etrebil
A L. pour C.

Découvrir les autres Scènes de lit…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s