Dos nu

le
Vous drapée d’un dos nu
Je vous avoue que la vue m’a happé
Des regards m’ont échappé
Pour un droit que vous ne m’avez pas donné
Mes œillades comme une écharpe
Ont couvert ce terrain inconnu

Rien sur vos reins 
Et tout le reste s’éteint
Un de vos creux se fait dessin
Tentant le destin d’une main 
Qui peut être demain
Votre taille, étreint

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s